Sur l'invitation de la Tannerie à exposer son travail, Marie Compagnon à choisi de présenter la série chainmail paper.
Ces ouvrages de papier fabriqués par une gestuelle répétée questionnent notre rapport au temps.
Ces cottes de mailles interrogent par leur fragilité, mise en tension avec la quantité de temps nécessaire à leur réalisation.
La fragilité de la matière crée un paradoxe avec la fonction de protection des côtes de mailles.
Ces pièces sont des surfaces interdépendantes de leur supports ou accroches.
Ainsi, les images qu'elles produisent sont, à chaque nouvelle installation, des images différentes et uniques.

Pour l'exposition Chambre d'amis, Marie Compagnon à abordé la thématique par un questionnement sur l'intimité et la relation public/privé.
Avec "une chambre à soi", elle souhaite inviter le visiteur à se projeter dans une situation nouvelle et inhabituelle,
afin de questionner sa propre relation à l'intime, et à la singularité.

DSC_1009